Clique vite pour tout savoir sur le plan d’aide américain de 95 milliards!

La Chambre américaine des représentants a récemment approuvé un plan d’aide significatif à l’Ukraine, à Israël et à Taïwan. Les 95 milliards de dollars prévus dans ce plan, soutenu par des élus de tout l’éventail politique, sont destinés à assurer la sécurité de ces pays.

Le soutien à l’Ukraine et ses implications

Volodymyr Zelensky, le président ukrainien, a exprimé sa gratitude pour l’aide dont il estime qu’elle “sauvera des milliers de vies”. L’approbation de cette aide a également été applaudie par le président américain Joe Biden. La Russie, en revanche, a exprimé son mécontentement, allant jusqu’à affirmer que cela entraînerait plus de morts en Ukraine.

Le texte du plan d’aide prévoit une enveloppe de 61 milliards de dollars pour l’Ukraine. Les États-Unis, étant le principal soutien militaire de l’Ukraine, n’avaient pas accordé une telle enveloppe à leur allié depuis près de d’un an et demi en raison de désaccords politiques. Ce soutien financier fait suite à des mois de discussions, des visites du président ukrainien à Washington et des pressions internationales. Le Sénat américain examinera ce plan d’aide mardi.

Lire  Le conflit Israël-Palestine embrase-t-il tout le Moyen Orient ?

Implications internationales

L’Union européenne a applaudi cette aide à l’Ukraine. Donald Tusk, le premier ministre polonais, a cependant mis en exergue le retard pris pour l’adoption de l’assistance. Le plan donne également au président Biden le pouvoir de confisquer et vendre des actifs russes pour financer la reconstruction de l’Ukraine.

L’aide à Israël comprend 13 milliards de dollars destinés à l’assistance militaire. Une autre partie de l’aide, près de neuf milliards de dollars, sera destinée à l’aide humanitaire pour Gaza et d’autres populations vulnérables. Par ailleurs, le plan prévoit également une somme de huit milliards de dollars pour faire face à la Chine sur le plan militaire et pour soutenir Taïwan.

TikTok sous la menace

Une mesure controversée prévue par le plan est la menace posée à TikTok, à qui un ultimatum a été donné pour rompre ses liens avec la Chine. La plateforme vidéo est en effet accusée d’être un outil d’espionnage et de manipulation pour Pékin, affectant ses 170 millions d’utilisateurs aux États-Unis. Si le plan est adopté en l’état, TikTok pourrait être interdit aux États-Unis.

Lire  Alerte : Un populiste prend le contrôle de l'Europe de l'Est !

Conséquences politiques

Le soutien au plan pourrait avoir des conséquences politiques aux États-Unis. Mike Johnson, chef de la majorité républicaine à la Chambre, est en effet dans la ligne de mire de plusieurs élus conservateurs. Ces derniers s’opposent à l’aide à l’Ukraine et ont promis de démettre Johnson de ses fonctions pour avoir soutenu le plan.

4.7/5 - (24 votes)

Laisser un commentaire

Partages