· 

"Affaires de famille" d'Agnès Naudin (Cherche-Midi) : dans les pas d'une femme-flic

Affaires de famille est le premier livre d'Agnès Naudin publié aux éditions du Cherche-Midi
Affaires de famille est le premier livre d'Agnès Naudin publié aux éditions du Cherche-Midi


C’est un essai remarqué sorti le 6 septembre dernier aux éditions du Cherche-Midi : celui d’Agnès Naudin, Affaires de famille : Immersion au sein d’une brigade spéciale. L’occasion, en quelques 320 pages, de suivre les pas d’une policière au sein d’une brigade particulière : la brigade territoriale de protection de la famille.

 

 

 

Quatrième de couverture :

 

 

« Quand les gens me demandent quelle est ma profession, je leur réponds que je suis capitaine de police à la brigade territoriale de la protection de la famille. Leur réaction est souvent la même : « Ce doit être dur comme métier, non ? » Si je leur réponds non, je passe pour insensible. Si je leur réponds oui, je leur mens. »

 

 

Retour sur trois affaires : un bébé secoué, un viol sur mineure et un viol conjugal. Derrière elles, ce sont avant tout des personnes, des situations familiales complexes, souvent de la maltraitance ou de la violence. Mais comment en parler en gardant une juste distance ?

 

L’auteur passe tout en revue, sans aucun tabou : les autopsies, les interrogatoires, mais aussi ses réactions de jeune flic. À travers ces histoires, Agnès Naudin dévoile ses propres morceaux de vie – deux réalités, professionnelle et privée, se confrontent et s’entrechoquent.

 


# L’avis de Lettres it be

 

 

Une femme, des convictions, une profession un brin différente. C’est en ces mots que l’on pourrait (brièvement) résumer cet ouvrage d’Agnès Naudin. Largement relayé par les médias (un plateau sur Quotidien notamment et pléthore d’autres émissions), Affaires de famille n’a pas manqué d’interroger sur la réalité d’une profession mal connue au sein d’une brigade particulière. Par moment, on croit d’ailleurs retrouver sur ce point les intentions de Maïwenn et son film Polisse, la fictionnalisation en moins mais la sensibilité à part égale (jusque dans les déroulés des événements racontés avec ce père de famille sûr de lui en interrogatoire etc.) Mais, nulle crainte à avoir : Affaires de famille est un texte entier, plein, qui ne se lit qu’à l’ombre de lui-même.

 


Agnès Naudin
Agnès Naudin

C’est un texte fort qui, sans jamais frapper inutilement sur la corde sensible, met face à la réalité d’une femme peut-être pas comme les autres. Construit sur la forme d’un journal intime, ou du moins d’un texte qui pourrait s’y apparenter, Affaires de famille est un essai immersif, parfois trop. On suit les pas d’une capitaine de police investie, prête à affronter ce que la vie de famille peut recéler de plus sombre. Mais une fois le face-à-face effectué avec cette réalité, la réalité d’une autopsie de nourrisson, d’une mineure de 11 ans tombée enceinte, difficile d’éviter le chaos, d’éviter de sombrer dans le souvenir de tout ça. Et c’est sur ce point, parmi d’autres, qu’Agnès Naudin parvient à entraîner son lecteur dans une réalité honnête, jamais abusée.

 

 

 

En résumé, un livre qui saisit par la nature même de son sujet mais aussi et surtout un livre sur le quotidien franc d’une femme au sein de la brigade territoriale de protection de la famille. A lire pour s’immerger, à lire pour tenter de comprendre si cela était encore nécessaire ce que nous devons à ces Femmes et ces Hommes qui agissent pour notre sécurité jour après jour.




Écrire commentaire

Commentaires: 0