Alerte ! Rafah sous le feu d’Israël malgré les inquiétudes mondiales

Israël met en place des opérations militaires intensives à Gaza, avec Rafah dans le viseur, alors que la communauté internationale exprime sa préoccupation. Découvrez l’évolution de cette situation tendue.

Secteurs de Gaza bombardés, Rafah en première ligne

Des zones multiples de la bande de Gaza ont été la cible de bombardements israéliens, dont Rafah, une ville qui abrite près d’un million et demi de Palestiniens. Les alertes de la communauté internationale n’ont pas empêché ces attaques. De nombreuses organisations humanitaires ainsi que des capitales mondiales expriment leur inquiétude face à l’éventualité d’un bain de sang si une offensive est lancée sur Rafah.

Préparatifs d’une opération terrestre par l’armée israélienne

L’armée israélienne est en pleine préparation d’une opération terrestre dans le cadre de sa guerre contre le Hamas. Israël évalue à quatre le nombre de bataillons du Hamas à Rafah, après presque sept mois de bombardements et de conflits terrestres. Le gouvernement israélien a examiné les moyens pour éliminer ces derniers bataillons du Hamas.

Lire  Attention, à Gaza, une guerre qui s'intensifie à un rythme alarmant!

Le point de vue du Hamas et du Premier ministre israélien

Benjamin Netanyahu, le Premier ministre israélien, considère une offensive sur Rafah comme une nécessité pour anéantir le Hamas et pour libérer les otages retenus à Gaza. Par contre, Ghazi Hamad, un responsable politique du Hamas, est convaincu que cet assaut ne mènera pas à la fin du Hamas ni à la libération des otages.

Frappe de 30 cibles du Hamas par l’armée israélienne

Le ministère de la Santé du Hamas a recensé 43 morts en 24 heures suite à l’annonce de l’armée israélienne d’avoir atteint “30 cibles du Hamas” sur le territoire, tuant plusieurs militants du mouvement islamiste. Des affrontements ont éclaté au nord du camp de réfugiés de Nousseirat, dans le centre de la bande de Gaza. Les quartiers de Zeitoun, au sud de la ville de Gaza, ainsi que Rafah ont été touchés par des tirs d’artillerie et des frappes aériennes.

Lire  Attention : Tensions explosives sur la frontière Israël-Liban

Mesures préventives et soutiens internationaux

Selon des responsables égyptiens, Israël projette de déplacer les civils de Rafah vers la ville de Khan Younès afin d’installer des abris et des centres de distribution de nourriture. Cette évacuation, qui pourrait durer entre deux à trois semaines, serait coordonnée avec les États-Unis, l’Égypte et d’autres nations arabes.

Impact humanitaire de la guerre

Déclenchée le 7 octobre par une attaque du Hamas depuis Gaza contre Israël, la guerre a causé la mort de 1.170 personnes, majoritairement des civils. Plus de 250 personnes ont été enlevées, 129 demeurent toujours captives à Gaza. Pendant ce temps, l’opération militaire d’Israël a provoqué 34.305 décès, toujours principalement des civils, selon le Hamas.

Soutien international et aide humanitaire

Les dirigeants de 18 pays, dont les États-Unis, la France, le Royaume-Uni et le Brésil, ont demandé au Hamas de “libérer immédiatement tous les otages”. En parallèle, les États-Unis ont commencé la construction d’un port temporaire face au littoral de Gaza pour faciliter l’acheminement de l’aide internationale. Ce projet, annoncé par le président américain Joe Biden en mars, vise à contourner les difficultés de transport de l’aide par voie terrestre en raison des contrôles stricts imposés par Israël.

4.5/5 - (39 votes)

Laisser un commentaire

Partages