· 

Affaire Lactalis : le scandale alimentaire dont on ne parle plus

C’est un scandale qui avait marqué l’année 2017 : l’affaire Lactalis. Du lait contaminé, des produits qui continuaient d’être distribués même après la parution des révélations dans les médias… Dans L’omerta alimentaire : on empoisonne nos enfants !, Quentin Guillemain revient sur cette affaire qui est loin d’être finie…

 

 

Un scandale (trop) vite mis sous le tapis

 

 

 

C’est un ouvrage sorti du côté des éditions Kiwi qui devrait faire parler de lui. Dans L’omerta alimentaire : on empoisonne nos enfants !, Quentin Guillemain, président de l’association des victimes, retrace les étapes d’un des plus grands scandales alimentaires ayant eu lieu en France ces dernières années. À noter que ce livre est préfacé par la directrice générale de Foodwatch.

 



C’est le 1er décembre 2017 que cette affaire a été connue. Dans l’usine de fabrication de Craon en Mayenne, la Direction départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations de la Mayenne soupçonne des cas de salmonellose, notamment dans trois laits pour enfants produits par le groupe Lactalis. Très rapidement, 38 cas de bébés intoxiqués sont portés à la connaissance des autorités. Pourtant, il aura fallu de nombreux jours pour que les produits soient rappelés et la chaîne de production arrêtée temporairement.

 

 

Cette affaire aurait pu en rester là : les autorités françaises ont mené l’enquête, le PDG de Lactalis Emmanuel Besnier a été entendu. Sujet clos ? Rien n’est moins sûr ! « On a vécu une affaire du même type en Espagne en janvier 2019. On a découvert des enfants malades à cause d'une usine contaminée dix ans auparavant. Donc on voit bien que les choses se répètent. La seule chose qui a été réalisée c'est la communication des auto-contrôles aux autorités s'ils sont positifs. Un tas de choses a été conseillé, recommandé par des parlementaires, les consommateurs, et même des ministres. Mais à l'heure où je vous parle rien n'a été fait. » rappelle Quentin Guillemain.

 

 

À l’heure actuelle, l’information judiciaire est toujours ouverte et l’enquête est encore en cours, menée par trois juges d’instruction. En attendant, et pour découvrir les sombres coulisses de cette affaire Lactalis, n’hésitez pas à découvrir le livre L’omerta alimentaire : on empoisonne nos enfants !

 

 

# La quatrième de couverture

 

 

L’Affaire Lactalis éclate en décembre 2017, lorsque l’auteur de cet ouvrage édifiant, Quentin Guillemain, devient le premier père de famille à porter plainte après la découverte de lait infantile contaminé aux salmonelles, consommé par sa fille âgée de 3 mois.

 

Ce livre pointe du doigt les scandales alimentaires, sanitaires et environnementaux du secteur agro-alimentaire, en dénonçant l’omerta qui les entoure au nom de la prévalance de la sacro-sainte rentabilité économique. Il démontre comment on peut, sans garde-fou, continuer à empoisonner nos enfants, même après que le scandale lactalis ait éclaté, avec des retraits et des rappels inefficaces des produits concernés.

 

Cet ouvrage nécessaire met courageusement en lumière une réalité inacceptable : la prise en otage de notre santé au profit d’un capitalisme hors de contrôle. chaque citoyen alerté a le pouvoir de devenir un consom’acteur conscient et engagé  pour revendiquer la transparence de la part de ces intouchables.

 

 

 





Écrire commentaire

Commentaires: 0