Catastrophe sans précédent : le sud du Brésil noyé sous les eaux !

Le sud du Brésil est plongé dans une situation critique marquée par des inondations dévastatrices.

Les conditions météorologiques extrêmes sont favorisées par un mélange du Phénomène El Niño et du réchauffement climatique. Francisco Eliseu Aquino, climatologue, parle d’un “cocktail désastreux” qui favorise ces pluies intensives.

Un bilan alarmant

Les pluies torrentielles ont causé la mort de 78 personnes, laissant également 105 personnes introuvables. Des milliers de personnes se retrouvent isolées à cause des inondations qui ont frappé les villes en masse. L’état de Rio Grande do Sul est particulièrement affecté par cette situation.

Porto Alegre, la capitale régionale, est complètement submergée. Plus de 3.000 membres des forces militaires, pompiers et secouristes sont sur le terrain pour aider les victimes de cette catastrophe naturelle. Le gouverneur Eduardo Leite compare cet état à une “zone de guerre”.

Lire  Découvrez pourquoi Brest a cassé sa série d'invincibilité

Une mobilisation massive

Plus de 18.000 personnes ont trouvé refuge dans des abris, et plus de 115.000 ont été contraintes de quitter leur domicile. Plus d’un million de foyers sont privés d’eau. Pour pallier à cette crise, l’armée a installé des hôpitaux de campagne.

Le président Lula a promis de fournir des moyens pour la reconstruction. Des appels au don se multiplient pour soutenir les 341 localités touchées et des groupes de volontaires participent aux efforts de secours.

Conséquences désastreuses

Les infrastructures du pays sont considérablement affectées. Le système d’accès à l’eau est interrompu dans 70% de Porto Alegre et le niveau du fleuve Guaiba atteint un niveau record.

Les autorités alertent sur les risques de glissements de terrain. Depuis le Vatican, le pape François a témoigné de ses prières pour les victimes.

4.9/5 - (15 votes)

Laisser un commentaire

Partages