Attention: Meta face à l’exigence de sécurisation des comptes Facebook et Instagram

Face à la hausse exponentielle des plaintes pour détournement de comptes sur les réseaux sociaux Facebook et Instagram, Meta est actuellement sous pression. En effet, 41 procureurs d’États américains unissent leurs forces pour contraindre le géant des médias sociaux à renforcer la sécurité des utilisateurs.

Une coalition pour la sécurité des utilisateurs

Meta doit faire face à une demande conjointe de la part d’une coalition formée par 41 procureurs d’États américains. Leur objectif ? Que l’entreprise revoie en profondeur son dispositif de sécurité des données. Le but est de mieux préserver les comptes des utilisateurs de Facebook et Instagram et d’empêcher leur verrouillage ou usurpation par des fraudeurs.

Les procureurs exigent, entre autres, une augmentation du personnel dédié à la gestion de ces signalements, une élévation conséquente des fonds pour contrer les tactiques d’usurpation de comptes et l’instauration de nouvelles procédures pour que les utilisateurs puissent eux-mêmes sécuriser leurs comptes.

Lire  Alerte : Un mineur sème la terreur dans les écoles !

La position de Meta

Face à ces demandes, un porte-parole de Meta a déclaré que le groupe investissait largement dans la formation de ses équipes et disposait d’outils de détection spécialisés pour repérer les comptes compromis et autres activités frauduleuses.

Échec de Meta à la protection des utilisateurs

La procureure de l’État de New York, Letitia James, qui mène la coalition, estime que l’échec de Meta à protéger ses utilisateurs est inadmissible. Selon le bureau du procureur de New York, le nombre de plaintes pour détournement de comptes Facebook et Instagram a grimpé de 1.000% entre 2019 et 2023.

L’appel à agir rapidement

La coalition estime que Meta doit prendre ce problème avec un plus grand sérieux et intensifier ses actions contre les escrocs. Les procureurs invitent les représentants de Meta à s’entretenir avec eux sur ce sujet rapidement.

Cette mise en demeure intervient après une panne inhabituelle sur plusieurs plateformes de Meta, dont Facebook, Instagram et Messenger, survenue mardi dernier.

4.3/5 - (29 votes)

Laisser un commentaire

Partages