Israël lance un raid présumé sur la Syrie : 11 morts selon les rapports

La tension monte au Moyen-Orient suite à un raid aérien présumé d’Israël sur la section consulaire de l’ambassade iranienne à Damas, où 11 personnes ont perdu la vie.

Le Raid sur Damas

Un quartier diplomatique de premier plan, Mazzeh à Damas, a été secoué par des attaques aériennes qui ont complètement détruit la section consulaire de l’ambassade iranienne. Le bilan fait état de 11 morts, dont 7 Gardiens de la révolution iraniens. Le Corps des Gardiens de la révolution iraniens a confirmé la mort de deux de ses commandants : Mohammad Reza Zahedi et Mohammad Hadi Haji Rahimi.

Selon l’Observatoire syrien des droits de l’homme (OSDH), les victimes comprennent 8 Iraniens, 2 Syriens et 1 Libanais, tous combattants et aucun civil. L’ambassadeur iranien à Damas et sa famille n’ont pas été blessés.

Réactions et répercussions

L’Iran et le Hezbollah ont promis une réaction à ce raid. Le Ministre iranien des Affaires étrangères appelle la communauté internationale à réagir aux frappes israéliennes. De son côté, Israël n’a pas fait de commentaires sur les informations de la presse étrangère.

Lire  Attention! L'Iran secoué par une attaque mortelle. Qui est derrière?

Des condamnations ont été exprimées par le Hamas, qui considère cette attaque comme une “violation flagrante du droit international” et une “dangereuse escalade”. La Russie a également dénoncé ces frappes comme “inacceptables”, accusant l’armée israélienne et mettant en garde contre des “conséquences extrêmement dangereuses” pour la région.

Inquiétudes et dommages

Ce raid contribue à l’inquiétude croissante d’une escalade régionale de la guerre entre Israël et le Hamas. Le site du raid et ses alentours ont subi des dommages majeurs : le consulat a été réduit en ruines et des immeubles et voitures ont été endommagés dans un rayon de 500 mètres.

Contexte des raids

La Syrie a été ciblée par 5 raids en 8 jours. Depuis le début de la guerre civile en Syrie en 2011, Israël a mené des centaines de frappes sur le territoire syrien. Les cibles incluent les positions du pouvoir syrien, les groupes pro-iraniens comme le Hezbollah, et les cibles militaires iraniennes. Les frappes se sont intensifiées depuis le début de la guerre entre Israël et le Hamas le 7 octobre.

4/5 - (21 votes)

Laisser un commentaire

Partages