Referendum en Irlande : quel impact sur le rôle des femmes et de la famille ?

En Irlande, les bureaux de vote ont récemment fermé leurs portes, suite à un référendum qui visait à moderniser les références relatives aux femmes et à la famille dans la Constitution du pays.

Historiquement, la Constitution irlandaise a été fortement influencée par l’Église catholique. Le référendum représentait donc une étape significative dans l’évolution de la société irlandaise. Malheureusement, la participation à ce vote a été faible, n’atteignant pas les 50% dans la plupart des circonscriptions.

Le comptage des votes est prévu pour commencer samedi matin. Les résultats sont attendus avec impatience, car ils touchent à des questions sociétales majeures. Les électeurs ont été invités à se prononcer sur deux points spécifiques :

  • Le premier point portait sur l’expansion de la définition de la famille afin d’y inclure les “relations durables”, telles que les couples vivant en concubinage.
  • Le second point proposait de supprimer une référence considérée comme dépassée sur le rôle des femmes au foyer.
Lire  Victoire surprise de l'OL contre le PSG : un exploit mémorable !

Le Premier ministre irlandais, Leo Varadkar, a publiquement encouragé un vote positif en faveur de ces deux propositions. Il convient de rappeler que l’Irlande a légalisé le mariage homosexuel en 2015 et l’avortement en 2018, marquant une rupture avec son passé conservateur.

Tous les grands partis politiques irlandais ont soutenu le “Oui”, bien que l’issue du vote reste incertaine. Les détracteurs ont exprimé leur mécontentement face aux formulations jugées floues des questions du référendum. Certains craignent même que les changements proposés n’encouragent la polygamie ou la politique de regroupement familial des migrants.

L’amendement numéro deux, concernant le soin au sein de la famille, est considéré comme le plus controversé et pourrait éventuellement être rejeté.

4.4/5 - (33 votes)

Laisser un commentaire

Partages