Attention! La maternité pourrait bousiller votre carrière de cadre

La maternité, un frein à l’évolution professionnelle des femmes cadres ?

Une majorité de femmes cadres déclare que la maternité ralentit leur carrière. Selon une récente enquête de l’Apec, le constat est incontestable : près de 75% des femmes cadres ayant eu des enfants perçoivent le congé maternité comme un obstacle à leur progression.

Le congé maternité, un écueil dans la carrière professionnelle

En cause, la difficulté à reprendre le travail après un congé maternité. Pour environ la moitié de ces femmes cadres, le retour au travail est un défi, voire un véritable parcours du combattant. En effet, 14% d’entre elles considèrent ce retour comme particulièrement difficile.

Lire  Scandale à Sciences Po Paris : Forte Mobilisation Pro-Palestinienne

Une charge de travail difficile à gérer et une nuisance perçue

Autre difficulté majeure : la gestion de la charge de travail à leur retour. Pour plus de 70% des femmes, cela représente un défi de taille, entrainant parfois un risque d’épuisement, notamment si leur travail s’est accumulé pendant leur absence ou si personne n’a été désigné pour les remplacer.

Par ailleurs, le congé maternité est malheureusement perçu comme une nuisance dans de nombreuses entreprises. C’est ainsi qu’en contradiction avec les lois en vigueur, certaines femmes cadres se sentent contraintes de rester connectées à leur travail pendant leur congé maternité, à travers des e-mails ou des réunions en ligne.

L’invisibilisation et la ‘placardisation’ après le congé maternité

Au retour du congé maternité, d’autres problèmes peuvent surgir, tels que le risque de ne pas retrouver leur poste initial, notamment si elles ont été efficacement remplacées pendant leur absence. On observe également un phénomène d’invisibilisation et de ‘placardisation’ après le congé maternité, risque d’autant plus grand si le congé parental est long.

Lire  Donald Trump muselé par la justice !

Les inégalités de genre dans l’entreprise

La perception de ces inégalités de genre dans l’entreprise diverge fortement entre hommes et femmes. Alors que 44% des hommes interrogés estiment que ces inégalités ont diminué ces cinq dernières années, seulement 15% des femmes partagent cette opinion. De même, 50% des personnes interrogées pensent que la carrière des femmes cadres est freinée par la maternité, tandis que seulement 25% pensent que la carrière des hommes est freinée par la paternité.

Une préférence pour un congé parental court et bien rémunéré

Face à ces défis, une solution semble se dessiner : un congé parental court et bien rémunéré, plutôt qu’un congé long et mal rémunéré. En effet, cette option recueille l’adhésion de 69% des participants à l’enquête. Un choix qui pourrait permettre de concilier vie professionnelle et vie familiale de manière plus équitable.

4.1/5 - (18 votes)

Laisser un commentaire

Partages