Atterrisseur privé américain en déroute : un monumental fiasco pour l’industrie spatiale privée ?

Un atterrisseur privé américain a subi une défaillance en vol, marquant un nouveau revers pour l’industrie spatiale privée. L’incident a impliqué la société Astrobotic et son engin, le Peregrine.

Les détails du vol

L’atterrisseur a quitté la Floride à bord de la fusée Vulcan Centaur, propriété du groupe ULA. Une défaillance a mis les projets d’Astrobotic en veille, l’empêchant de réorienter l’engin pour recharger ses batteries solaires. Par la suite, un dysfonctionnement du système de propulsion a entrainé une déperdition de carburant.

Rôle de la NASA

Peregrine a été élaboré en collaboration avec la NASA, qui a accordé un contrat de 108 millions de dollars à Astrobotic pour acheminer du matériel scientifique sur la lune. Le vol défaillant a donc aussi des implications pour l’Agence spatiale américaine, qui souhaite stimuler une économie lunaire à travers des missions commerciales.

Lire  Pourquoi vous devez absolument voir ce match NBA historique à Paris

Incidents Récédents

Avant cet incident, des échecs similaires d’atterrissage ont été enregistrés avec des entreprises israélienne et japonaise. Ces incidents pourraient soulever des inquiétudes quant à l’approche de la NASA favorisant les partenariats avec le secteur privé.

Le programme CLPS

La NASA a mis en place le programme CLPS, qui consiste à attribuer des contrats à différentes entreprises pour acheminer du matériel scientifique sur la Lune. Astrobotic figure parmi ces entreprises, tout comme Intuitive Machines, qui devrait également lancer une mission lunaire bientôt, en utilisant une fusée SpaceX.

Un club restreint

Seules quatre nations ont réussi à poser un appareil sur la Lune. Il s’agit des États-Unis, de l’Union soviétique, de la Chine et de l’Inde. Astrobotic espérait devenir la première entreprise privée à réaliser cet exploit.

Controverses

La mission emportait aussi les cendres et l’ADN de plusieurs individus, dont Gene Roddenberry, le créateur de Star Trek. La tribu amérindienne Navajo a exprimé sa désapprobation face à l’envoi de cendres sur la Lune, considérant cela comme une profanation d’un lieu sacré.

4.5/5 - (35 votes)

Laisser un commentaire

Partages