Elon Musk lève le voile sur la nouvelle politique de X : Surprise !

Le réseau social X, sous la houlette d’Elon Musk depuis la fin de l’année 2022, met en place une nouvelle politique de modération afin de lutter contre les abus sexuels envers les mineurs.

La société ambitionne de créer une nouvelle antenne de modération des contenus à Austin, au Texas. Cette dernière se concentrera principalement sur la détection et la suppression des contenus liés aux abus sexuels sur mineurs. Dans l’optique d’assurer une surveillance efficace, X prévoit d’incorporer une centaine de nouveaux modérateurs à son équipe.

En dépit du fait que X ne propose aucune activité spécifiquement dédiée aux enfants, la plateforme souhaite empêcher tout usage abusif de son service à l’encontre des mineurs. La politique de X est d’autant plus stricte que tout individu âgé de moins de 13 ans est interdit d’ouvrir un compte. Par ailleurs, les adolescents mineurs sont soumis à des règles de confidentialité plus rigoureuses.

Un engagement face aux autorités

L’annonce de ces nouvelles mesures survient avant une audition prévue au Sénat américain sur le thème des abus sexuels envers les mineurs sur internet. Les dirigeants de plusieurs grandes entreprises technologiques, dont X, Discord, Meta, Snap et TikTok, ont été conviés. Linda Yaccarino, la directrice générale de X, sera notamment présente.

Lire  Incident choquant à la Tour Eiffel : un touriste tué !

Une modération à renforcer

Actuellement, plus de 2.000 personnes sont déjà chargées de modérer les contenus sur X, que ce soit en tant qu’employés directs ou sous-traitants. A l’heure actuelle, le réseau social X est sous le feu des projecteurs, suite à une enquête formelle ouverte par Bruxelles en décembre dernier. L’institution européenne s’interroge en effet sur d’éventuels manquements aux nouvelles règles européennes en matière de modération des contenus et de transparence.

La promesse de Musk

Depuis son rachat par Elon Musk, X a connu des changements notables en matière de politique de modération. Le nouveau propriétaire avait promis d’instaurer un climat de “liberté d’expression”, ce qui a entraîné l’assouplissement ou la suppression de plusieurs règles. Cette évolution a permis à de nombreuses personnalités précédemment bannies de faire leur retour sur la plateforme.

Musk et sa direction sont toutefois catégoriques : si la liberté d’expression est une valeur promue par X, elle ne doit pas servir de prétexte pour permettre les abus envers les plus vulnérables.

4.2/5 - (19 votes)

Laisser un commentaire

Partages