Alerte : X déclare la guerre aux contenus abusifs

La plateforme de médias sociaux X, autrefois connue sous le nom de Twitter, fait un pas de géant dans la lutte contre les abus sexuels avec l’ouverture d’un nouveau centre de modération à Austin, au Texas.

Un centre de modérations spécialisé

Austin accueillera cette nouvelle antenne de modération, avec une spécialisation particulière pour combattre les contenus relevant des abus sexuels. Les ambitions de ce centre vont au-delà, avec un objectif de recrutement d’une centaine de modérateurs concentrés non seulement sur les abus sexuels, mais aussi sur d’autres violations des règles de la plateforme.

Engagement ferme de l’entreprise

Il est à noter que X ne possède aucune activité centrée sur la jeunesse. L’entreprise se montre résolue à combattre l’utilisation de sa plateforme pour la distribution ou l’interaction avec des contenus relatifs aux abus sexuels sur mineurs. Elle souligne sa détermination à créer un environnement hostile pour ceux qui cherchent à exploiter des mineurs.

Lire  Ex-président du Suriname : 20 ans de prison pour meurtre !

La protection des utilisateurs mineurs

Sur la plateforme X, l’ouverture d’un compte est interdite pour les enfants de moins de 13 ans. Des règles de confidentialité des données plus strictes sont appliquées aux adolescents mineurs. De plus, ces derniers ne sont pas la cible de publicités.

Audition au Sénat américain

Prochainement, le Sénat américain organisera une audition centrée sur la crise des abus sexuels en ligne impliquant des mineurs. Les chefs d’entreprise de Discord, Meta, Snap, TikTok, et de X ont été convoqués. Linda Yaccarino, directrice générale de X, assistera à cette audition.

Travaux de modération en cours

Actuellement, plus de 2000 personnes, qu’il s’agisse d’employés de X ou de sous-traitants, travaillent à la modération des contenus de la plateforme.

Contexte de l’achat de Twitter par Elon Musk

Ce travail de modération s’inscrit dans un contexte particulier : celui de l’achat de Twitter par Elon Musk. Celui-ci a déclaré vouloir ramener la “liberté d’expression” sur la plateforme, une promesse qui s’est traduite par l’assouplissement ou le retrait de plusieurs règles.

Lire  La fin tragique d'Alexeï Navalny : que cache la Russie ?

Enquête formelle de Bruxelles

Parallèlement, Bruxelles a lancé une enquête formelle contre X pour des présumées violations des nouvelles règles européennes en matière de modération des contenus et de transparence.

4.1/5 - (21 votes)

Laisser un commentaire

Partages