Kim Jong Un pourrait-il déclencher une guerre nucléaire ?

La tension grimpe alors que Kim Jong Un, le dirigeant de la Corée du Nord, fait des déclarations alarmantes. En préparation pour une possibilité de conflit armé, il active ses forces militaires et laisse entendre la possibilité d’une attaque nucléaire sur Séoul. La scène se déroule lors d’une réunion du comité central du Parti des travailleurs de Corée.

Militarisation et préparation à la guerre

La Corée du Nord projette le lancement de trois satellites espions en 2024. Parmi ses ambitions militaires, on note aussi la fabrication de drones et l’accent mis sur le développement de la guerre électronique. Ces plans font suite à la réussite, en novembre dernier, de la mise en orbite de son premier satellite d’observation militaire, après deux échecs préalables.

Lire  Le drame de Belgorod inédit : faut-il craindre plus de violences ?

Les renseignements sud-coréens estiment que la Corée du Nord a bénéficié d’une aide technologique russe pour cette réalisation. Il est à noter que la Corée du Nord a procédé à un nombre record d’essais de missiles balistiques en 2023, en violation des résolutions de l’ONU.

Réactions face aux menaces extérieures

Kim Jong Un réagit vivement à ce qu’il considère comme des menaces militaires de Washington. Il ordonne ainsi à ses forces armées de maintenir une capacité de réponse à la guerre. Le dirigeant nord-coréen prétend même qu’un conflit peut éclater à tout moment, et ce, en raison des mouvements de ses ennemis.

Les forces armées américaines, pour leur part, ont envoyé en Corée du Sud le sous-marin USS Missouri, le porte-avions USS Ronald Reagan et un bombardier stratégique B-52. Ces manoeuvres militaires sont perçues par Pyongyang comme une provocation à la guerre nucléaire.

Préparation à une éventuelle crise nucléaire

Face à cette escalade, Kim Jong Un ordonne la préparation à une éventuelle crise nucléaire, et n’exclut pas l’utilisation de la force nucléaire. La Corée du Nord considère ses essais de missiles comme des contre-mesures nécessaires. Kim Jong Un va même jusqu’à annoncer qu’il ne recherche plus la réconciliation et la réunification avec la Corée du Sud.

Lire  Vous ne devinerez jamais ce qui se passe en Ukraine !

Au cœur de ces tensions, les relations entre les deux Corées se sont détériorées depuis le lancement d’un satellite espion par la Corée du Nord. En réaction, Kim Jong Un ordonne un remaniement des administrations gérant les relations avec le Sud.

Stratégie de dissimulation ?

L’accent mis sur les capacités militaires pourrait être une stratégie de la Corée du Nord pour détourner l’attention de ses difficultés économiques. Par ailleurs, la rhétorique belliqueuse de Pyongyang pourrait avoir plusieurs objectifs : la dissuasion, la gestion de la politique intérieure et la coercition internationale.

4.9/5 - (26 votes)

Laisser un commentaire

Partages