La fin du conflit Israël-Hamas : Réalité ou pur mirage ?

Le conflit entre Israël et le Hamas est sur le point d’entrer dans une nouvelle phase, alors que les tensions montent et les tentatives de médiation s’intensifient.

Proposition de trêve par les États-Unis

Le chef de la diplomatie américaine, Antony Blinken, a exhorté le Hamas à donner suite à une proposition de trêve avec Israël. Une trêve de 40 jours, conditionnée à un échange de prisonniers entre Israël et les Palestiniens, a été proposée. Cependant, le Hamas insiste sur un cessez-le-feu permanent avant de passer à toute négociation concernant la libération des otages. Israël, pour sa part, a rejeté cette pré-condition.

Réaction d’Israël

Malgré les appels à la trêve, le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, demeure déterminé. Il promet une offensive terrestre à Rafah, le dernier bastion du Hamas, avec ou sans trêve. Cette décision suscite l’inquiétude des organisations humanitaires qui redoutent des pertes massives parmi les civils en cas d’offensive.

Lire  Conflit israélo-palestinien : Ce qu'il fallait craindre est en train de se produire !

Convoi d’aide et pression internationale

En parallèle, un convoi d’aide jordanien est prévu pour la bande de Gaza grâce à un point de passage nouvellement ouvert par Israël. Les États-Unis, de leur côté, pressent Israël pour faciliter l’entrée de l’aide et envisagent de construire un port flottant pour acheminer des cargaisons depuis Chypre. Antony Blinken a salué l’ouverture d’un corridor terrestre direct entre la Jordanie et la bande de Gaza.

Menaces sur Netanyahu

Alors que le chaos s’installe, des informations circulent sur l’éventualité d’un mandat d’arrêt de la Cour pénale internationale à l’encontre de Netanyahu. La situation est également suivie de près par l’ONU, dont le secrétaire général, Antonio Guterres, a prévenu qu’une offensive à Rafah représenterait une “escalade intolérable”.

Bilan humain

Depuis le début de la guerre le 7 octobre, le bilan humain ne cesse de s’alourdir. Selon le ministère de la Santé du Hamas, l’offensive israélienne a fait 34.535 victimes, en grande partie des civils. Les raids aériens sur Rafah et d’autres villes de la bande de Gaza ont causé la mort de 47 personnes en 24 heures. Aussi, plus de 250 personnes ont été enlevées, dont 34 ont été tuées, selon des sources israéliennes.

Lire  Le roi de Jordanie et Biden se querellent : la raison est choquante !

Nouvelle proposition de trêve

Pendant ce temps, une délégation du Hamas a regagné Doha pour examiner une nouvelle proposition de trêve. Les discussions se poursuivent, mais un accord semble encore loin d’être trouvé.

4.9/5 - (33 votes)

Laisser un commentaire

Partages