Attention! Vous ne devriez jamais ignorer ce détail sur le Black Friday

Le “Black Friday” aux États-Unis attire un grand nombre de consommateurs avec des offres alléchantes allant jusqu’à 75% de réduction dans certaines boutiques.

“Black Friday” : L’attraction du shopping en magasin et en ligne

Le shopping en magasin reste une préférence pour de nombreux consommateurs, offrant une expérience qui dépasse le simple clic en ligne. Pour répondre à cette attente, les commerçants s’efforcent de lancer des promotions remarquables pour attirer les consommateurs dès les premières heures.

Parallèlement, le monde de l’e-commerce n’est pas en reste. La “Cyberweek” est prévue pour générer 37,2 milliards de dollars sur internet, une hausse de 5,4% par rapport à l’année précédente aux États-Unis. Cette année, on estime à plus de 182 millions le nombre de personnes ayant l’intention de faire des achats pendant cette période, soit une augmentation de 16 millions par rapport à 2022.

Lire  Attention : l'IA menace 60% des emplois dans les économies avancées !

Prévisions de ventes et stratégies de réduction

Les prévisions de ventes pour la saison des fêtes, c’est-à-dire pour les mois de novembre et décembre, s’élèvent à 966,6 milliards de dollars, soit une hausse de 4%. Les consommateurs semblent privilégier les achats réfléchis en se concentrant sur les articles qui leur sont réellement nécessaires, contrairement à l’achat impulsif. Une tendance qui n’est pas toujours profitable pour les commerçants.

Face à cela, les enseignes adoptent une stratégie de réductions ciblées pour écouler leurs stocks, plutôt que de proposer des promotions massives sur l’ensemble de leur gamme.

Consommateurs résistants et extension du “Black Friday”

Même face à des incertitudes macroéconomiques, le consommateur américain fait preuve de résilience, aidé en partie par un faible taux de chômage.

Le “Black Friday” a franchi les frontières américaines pour s’installer dans d’autres pays, comme le Royaume-Uni ou la France. Toutefois, cette extension n’est pas sans problèmes. À titre d’exemple, Amazon doit gérer une grève dans une trentaine de pays, les salariés réclamant des conditions de travail plus décentes.

4.5/5 - (28 votes)

Laisser un commentaire

Partages