Le New York Times attaque OpenAI et demande des milliards de dollars

Le New York Times est en conflit juridique avec OpenAI et Microsoft, les accusant de violation des droits d’auteur avec le logiciel ChatGPT d’OpenAI. Ces entreprises sont dans le viseur du quotidien américain qui estime ses pertes à “plusieurs milliards de dollars”.

Un logiciel litigieux

Le programme controversé, ChatGPT, est au centre de cette bataille juridique. Le New York Times reproche à ChatGPT d’avoir utilisé massivement ses articles pour se perfectionner. Le quotidien affirme que ses contenus ont eu une contribution significative dans le processus d’apprentissage de l’algorithme. Il craint que si cette utilisation non régulée continue, sa capacité à tirer profit de ses contenus risque d’être compromise.

La réponse d’OpenAI

Face à ces allégations, OpenAI a fait part de sa surprise et de son mécontentement. L’entreprise espère trouver un moyen de résoudre le conflit de manière bénéfique pour les deux parties. Il est à noter que OpenAI a déjà signé un accord avec le groupe de médias allemand Axel Springer, mais ce partenariat n’englobe pas l’utilisation des contenus du groupe pour l’amélioration de son intelligence artificielle.

Lire  Président ukrainien en détresse : l'aide de l'OTAN est plus que nécessaire !

Des négociations en cours

Avant de porter l’affaire devant la justice, le New York Times a tenté de négocier une compensation pour l’usage de ses contenus par OpenAI. Mais ces discussions n’ont pas abouti à un accord. Ce contentieux pourrait être le précurseur d’une nouvelle source de revenus pour les médias du monde entier.

Des plaintes multiples

Ce n’est pas la première fois qu’OpenAI est confronté à des accusations de ce genre. Des auteurs à succès ainsi que des entreprises du secteur musical lui ont également adressé plusieurs plaintes pour violation présumée des droits d’auteur.

4.7/5 - (33 votes)

Laisser un commentaire

Partages