Scandale à Sciences Po Paris : Forte Mobilisation Pro-Palestinienne

Une forte mobilisation estudiantine propalestinienne a récemment secoué les murs de Sciences Po Paris, faisant écho aux mouvements de protestation observés aux États-Unis.

La direction de l’illustre établissement s’est engagée à suspendre les procédures disciplinaires lancées contre les manifestants. Elle prévoit également d’organiser un débat interne pour discuter ouvertement des questions soulevées lors des manifestations. Les étudiants, quant à eux, ont accepté de ne plus interrompre les cours, les examens et autres activités de l’institution.

Lors de ces jours de protestation, l’école a vu son accès bloqué, ses locaux occupés et des tensions se créer avec des manifestants pro-Israël. Parmi les participants, on comptait des députés de La France Insoumise, un parti politique de gauche. Plusieurs figures de ce parti, y compris Rima Hassan, candidate aux élections européennes, ont affiché leur soutien aux étudiants.

La direction de l’école a assuré que toutes les questions pourraient être abordées lors du débat interne. Cela inclut notamment les interrogations concernant les partenariats entretenus avec des universités et organisations qui soutiennent Israël.

Lire  Netanyahu dit non à la souveraineté palestinienne, voici pourquoi !

La tension autour des manifestations a suscité des réactions du monde politique. La ministre de l’Enseignement supérieur a critiqué le “jeu dangereux” de manipulation politique des événements. De son côté, le Conseil représentatif des institutions juives de France a exprimé son inquiétude face à un climat de “terreur intellectuelle” ressenti par une partie des étudiants juifs.

5/5 - (23 votes)

Laisser un commentaire

Partages