Une trêve à Gaza sur le point d’être prolongée : Les détails surprenants

La trêve à Gaza, un répit espéré par tous, semble être sur le point d’être prolongée, comme l’a annoncé le Hamas.

Une trêve saluée par tous

Le secrétaire d’Etat américain, Antony Blinken, a encouragé la prolongation de cette pause dans les affrontements. Après sept semaines de bombardements israéliens sur Gaza, cette trêve est une respiration pour la région. Les heures à venir sont déterminantes, l’accord actuel doit arriver à son terme vendredi à 07H00 (05H00 GMT).

Les résultats de la trêve

Grâce à l’intervention de médiateurs tels que le Qatar, les États-Unis et l’Égypte, des sorties de crise ont pu être négociées. D’un côté, des dizaines d’otages ont retrouvé la liberté à Gaza, de l’autre, le nombre de Palestiniens libérés par Israël a triplé. Pour consolider ces avancées, Blinken a recommandé l’instauration de zones de sécurité pour les civils de la bande de Gaza.

Lire  Risque d'épidémies mortelles à Gaza, découvrez ce que cache le danger imminent

Les blessures de l’attaque

Avant la trêve, Jérusalem a été le théâtre d’une attaque meurtrière. Trois Israéliens et deux assaillants palestiniens y ont perdu la vie. Cette action a été fermement condamnée par la Maison-Blanche. Dans sa réaction, l’armée israélienne a affirmé que 240 personnes avaient été prises en otage lors de ces événements. De son côté, le Hamas a déploré la mort de plus de 15.000 personnes, notamment au moins 6.150 enfants et jeunes de moins de 18 ans, dans les ripostes israéliennes.

Le quotidien des habitants de Gaza

La trêve a permis à l’aide humanitaire d’entrer plus facilement à Gaza, une région où 1,7 million d’habitants sur 2,4 millions ont été contraints à l’exode. Plus de la moitié des logements ont été endommagés ou détruits, forçant des centaines de milliers de civils à se réfugier dans le sud du territoire. La mer est devenue pour plusieurs d’entre eux une source d’eau pour se laver et faire leur lessive, en raison du manque d’eau potable.

Lire  Les mesures chocs du gouvernement américain pour freiner l'Iran !

L’espoir d’une paix durable

Le retour au calme, même temporaire, a permis à certains résidents de regagner leurs maisons dans le nord. C’est ainsi que jeudi, huit otages, dont deux Israéliennes, ont été libérés. Plus tard dans la journée, six autres otages israéliens ont rejoint la liberté. Le Qatar a fait savoir que parmi les nouvelles personnes libérées, se trouvaient des bi-nationaux d’Uruguay, du Mexique et de Russie. À ce jour, 80 otages israéliens ont été libérés, ainsi que 210 prisonniers palestiniens.

La menace persistante d’Israël

Pour autant, la menace d’Israël d'”anéantir” le Hamas reste présente, soulignant l’urgence de trouver une solution pacifique durable pour la bande de Gaza.

4.7/5 - (25 votes)

Laisser un commentaire

Partages