Vous n’allez pas croire ce qui est arrivé à ces poètes russes

Le climat de répression en Russie intensifie son emprise sur les voix dissidentes, notamment en condamnant deux poètes pour leur opposition à l’offensive contre l’Ukraine.

Les poètes russes condamnés pour un poème critique

Artiom Kamardine et Iegor Chtovba, deux poètes russes, ont été condamnés à des peines respectives de sept ans et cinq ans et demi de prison pour avoir écrit un poème critique à l’égard de l’offensive militaire en Ukraine. Leur condamnation a été prononcée après leur participation à une lecture publique dans le même registre.

La réaction des soutiens et des autorités

Le verdict a été vivement décrié par leurs partisans, qui ont crié “Honte” à la suite de l’annonce. Le ministère allemand des Affaires étrangères a également exprimé sa désapprobation du verdict. Alexandra Popova, l’épouse de Kamardine, a dénoncé la lourdeur de la peine infligée à son mari.

Lire  Une escalade effrayante : Avion militaire russe abattu, 65 prisonniers ukrainiens à bord

Des arrestations et des inculpations

Les deux poètes ont été arrêtés en septembre 2022, Kamardine lors d’une perquisition à son domicile. Ce dernier affirme avoir été maltraité et abusé par les forces de l’ordre. Les charges retenues contre eux incluaient “incitation à la haine” et “appels publics à commettre des activités contre la sécurité de l’Etat”.

Une répression croissante en Russie

Depuis le début de l’offensive contre l’Ukraine, la Russie a vu une augmentation significative du nombre de personnes condamnées pour avoir exprimé leur opposition. En mai, un autre poète, Nikolaï Daïneko, a été condamné à quatre ans de prison. En novembre, l’artiste Alexandra Skotchilenko a également reçu une peine de sept ans pour avoir critiqué l’offensive.

Des chiffres alarmants

D’après l’ONG OVD-Info, près de 20.000 personnes ont été arrêtées en Russie pour opposition à l’offensive depuis février 2022. L’ONG Memorial dénombre quant à elle 633 prisonniers politiques en Russie.

4.2/5 - (11 votes)

Laisser un commentaire

Partages