Conflit israélo-palestinien : Ce qu’il fallait craindre est en train de se produire !

Le conflit israélo-palestinien connait une escalade de violence sans précédent. Dernièrement, une série de bombardements de l’armée israélienne sur la bande de Gaza a laissé des dégâts considérables, entraînant la mort de plusieurs dizaines de personnes.

Bilan terrifiant et crise humanitaire

Depuis le début du conflit, le nombre de victimes ne cesse de s’accroître. Le Ministère de la Santé du Hamas enregistre plus de 22.438 morts et des centaines de blessés. De son côté, Israël dénonce une attaque sur son sol qui aurait causé environ 1.140 morts. Les frappes aériennes, les combats sur le terrain et les pénuries de nourriture, d’eau, de carburant et de médicaments ont poussé 85% de la population gazaouie à quitter leur habitation.

La réaction internationale

Antony Blinken, le chef de la diplomatie américaine, est attendu pour sa quatrième visite dans la région. Il compte augmenter l’aide humanitaire pour Gaza. De leur côté, les pays occidentaux et arabes comme les Etats-Unis, la France, l’UE, l’Arabie Saoudite, le Qatar, le Koweït et les Emirats Arabes Unis, ont condamné les propos de deux ministres israéliens incitant les Palestiniens à quitter Gaza. Le Haut commissaire de l’ONU aux droits de l’homme s’est dit “troublé” par ces déclarations.

Lire  Un Noël au goût amer à Bethléem : la triste réalité du conflit

Escalade de la violence

Israël a promis de “détruire” le Hamas après avoir subi une attaque sur son territoire. En riposte, les brigades al-Qods du Jihad islamique ont lancé des missiles vers la ville d’Ashkelon, dans le sud d’Israël. Par ailleurs, l’armée israélienne a annoncé avoir ciblé des “terroristes” et un dépôt d’armes du Hamas.

Craintes d’embrasement régional

Le conflit attire l’attention de la région avec une tension palpable au Liban, suite à l’élimination d’un dirigeant du Hamas. Le même sentiment se retrouve en Iran, après un attentat près de la tombe de Qassem Soleimani, revendiqué par l’EI. Même la Syrie et l’Irak ne sont pas épargnées, où des bases américaines sont la cible d’attaques. En mer Rouge, un drone naval chargé d’explosifs a explosé, sans faire de victimes.

Le sort des otages

Sur un autre plan, trois Israéliens portés disparus sont actuellement retenus en otage dans la bande de Gaza. En plus, environ 250 personnes auraient été enlevées et emmenées à Gaza, dont une centaine ont été libérées lors d’une trêve.

Lire  Mauvaise nouvelle pour ARSAT : le marché de l'internet par satellite s'ouvre en Argentine

Les combats se poursuivent

Malgré ce tableau sombre, les combats continuent. De nouvelles frappes et tirs d’artillerie israéliens touchent Khan Younès, épicentre des opérations. Une situation qui ne laisse présager aucune fin prochaine à ce conflit.

4.7/5 - (15 votes)

Laisser un commentaire

Partages