Les mesures chocs du gouvernement américain pour freiner l’Iran !

Découvrez les mesures récentes prises par le gouvernement américain pour freiner les activités iraniennes suspectes. Sanctions économiques, judiciaires, et actions militaires forment une série d’actions décidées à l’encontre de l’Iran et de ses différents alliés.

Actions immédiates du gouvernement américain

Le gouvernement américain a récemment décidé d’augmenter la pression sur l’Iran en instaurant de nouvelles sanctions économiques et judiciaires. Parallèlement, les forces armées américaines ont effectué des frappes militaires en Iran et en Syrie, visant notamment les Gardiens de la Révolution et différents groupes soutenant l’Iran.

Sanctions contre les responsables iraniens et leurs alliés

Les sanctions ont également touché sept personnalités impliquées dans un réseau de blanchiment du pétrole orchestré par les Gardiens de la Révolution. Ces personnes, qui incluent des responsables officiels iraniens et des cadres turcs d’une entreprise énergétique, sont accusées de blanchir et de vendre du pétrole iranien afin de financer des actions terroristes.

Lire  Attention ! Une loi sur l'immigration bouleverse étrangement la politique française

Conséquences financières pour les Gardiens de la Révolution

Le parquet fédéral de Manhattan a déclaré avoir saisi une somme de 108 millions de dollars, que des entreprises associées aux Gardiens de la Révolution auraient tenté de blanchir. Ainsi, ces entreprises se voient privées de ressources financières importantes, entravant leurs capacités d’action.

Sanctions contre les cyberattaques iraniennes

Le Trésor américain a également décidé de sanctionner des individus et des entreprises iraniennes impliqués dans la production de drones de combat et dans la réalisation de cyberattaques contre les États-Unis. Ces attaques ont notamment ciblé un hôpital pour enfants à Boston, plusieurs pays européens et Israël.

Implication de firmes chinoises

Les sanctions américaines visent également des entreprises basées à Hong Kong, soupçonnées de fournir des composants à des entreprises et individus déjà sous sanctions américaines. Une entreprise chinoise est ainsi soupçonnée d’être liée aux Gardiens de la Révolution, et est accusée d’avoir vendu des matières premières iraniennes pour leur compte.

Lire  Conflit Iran-Israël : Les détails choquants de cet affrontement sans précédent

Effets des sanctions

Les sanctions prises par le gouvernement américain conduisent au gel des avoirs des personnes et entreprises concernées aux États-Unis. Elles interdisent également toute transaction financière avec ces entités pour toute personne ou entreprise basée aux États-Unis.

Des frappes de représailles

Le président Joe Biden a ordonné des frappes de représailles contre des forces pro-Iran en Syrie et en Irak après la mort de trois militaires américains en Jordanie. Ces actions montrent la détermination des États-Unis à répondre aux actes hostiles sur le terrain.

4.1/5 - (21 votes)

Laisser un commentaire

Partages