Un Noël au goût amer à Bethléem : la triste réalité du conflit

Une atmosphère sombre règne à Bethléem en ce Noël, liée aux conflits qui poursuivent leur cours à Gaza.

Contexte du conflit

Le blocus israélien sur la bande de Gaza perdure depuis plus de 16 ans et s’intensifie aujourd’hui pour le 79ème jour consécutif. Le premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, a en effet affirmé que l’armée israélienne “renforce la guerre dans la bande de Gaza”. Cette affirmation vient après l’intensification des bombardements par l’armée israélienne et les attaques du Hamas sur Israël, qui ont entraîné la mort d’environ 1.140 personnes. Israël réitère sa promesse de détruire le Hamas.

Conséquences humanitaires du conflit

La situation humanitaire à Gaza est désastreuse : les hôpitaux sont hors service et le risque de famine est élevé. Le chef de l’Organisation mondiale de la santé a qualifié cette dégradation du système de santé de Gaza de “tragédie”. Malgré la résolution du Conseil de sécurité de l’ONU, l’aide humanitaire demeure insuffisante.

Lire  Le roi de Jordanie et Biden se querellent : la raison est choquante !

Victimes civiles du conflit

Les bombardements israéliens sur la bande de Gaza ont coûté la vie à au moins 20.424 personnes, dont la majorité étaient des femmes, adolescents et enfants. La violence a également touché le camp de réfugiés d’al-Maghazi, où une frappe a tué au moins 70 personnes. En parallèle, le nombre de soldats israéliens tués à Gaza s’élève à 154 depuis le début de l’offensive.

Enlèvements et accusations de torture

Environ 250 personnes ont été enlevées par des combattants palestiniens, dont 129 sont toujours détenus à Gaza. De nombreuses accusations de torture ont été portées par des Palestiniens qui ont été libérés après avoir été arrêtés à Gaza.

Tentatives de trêve et risques d’escalade

Des médiateurs égyptiens et qataris tentent de négocier une nouvelle trêve. Pendant ce temps, les violences continuent à la frontière israélo-libanaise, soulevant des craintes d’un embrasement régional. Le Hezbollah libanais a même tiré depuis le sud du Liban pour soutenir les Palestiniens.

Lire  Attaque israélienne à Gaza : un journaliste succombe à ses blessures

Noël à Bethléem

La veillée de Noël à Bethléem s’est déroulée cette année sous le signe de la sobriété et de la tristesse. En raison de ce conflit, les chrétiens palestiniens ont largement annulé leurs célébrations de Noël.

Découverte d’un dépôt d’armes à Gaza

Enfin, l’armée israélienne a découvert un dépôt d’armes à proximité d’écoles, d’une mosquée et d’un centre médical à Gaza, provoquant la réplique de l’armée israélienne par des bombardements.

4.5/5 - (21 votes)

Laisser un commentaire

Partages