La lecture rapide, info ou intox ?

 

La lecture rapide divise les aficionados de l'objet livresque. D'aucuns pensent qu'il s'agit d'une technique spécifique réellement profitable pour accélérer son rythme de lecture, d'autres pensent plutôt que ce n'est ni plus ni moins qu'un mythe inventé de toute pièce par les fainéants. Info ou intox ?

 

 

D'un point de vue purement descriptif, la lecture rapide est dite comme une technique qui permet d'accélérer de façon importante la vitesse de lecture. L'objectif est d'éduquer le regard tout en limitant la subvocalisation, c'est-à-dire le fait de lire les mots dans sa tête. Tous les lecteurs peuvent pratiquer la lecture rapide, du lecteur moyen au lecteur aguerri, en passant par les personnes souffrant d'un léger handicap. La lecture rapide est tout de même à déconseiller lors d'une phase d'apprentissage (pour les jeunes enfants ou les adultes analphabètes).

 

 

 

Vous pourriez penser que la lecture rapide ne permet pas de saisir toute la substantifique moelle d'un texte ? Une étude tend à prouver le contraire. En effet, en 2009, Messieurs Duggan et Payne ont donné un temps limité à plusieurs personnes pour lire un texte identique pour tous. La moitié des personnes pratiquait la lecture rapide, l'autre moitié la lecture normale. Il en résulte que les quatre points principaux de compréhension du texte avaient été légèrement mieux saisis par les pratiquants de la lecture rapide. Autre conclusion : le point de compréhension le moins important avait été saisi de façon identique par les deux groupes.

 

 

De toute évidence, la lecture rapide n'a pas fini de diviser la communauté livresque, bien que les avantages apportés restent tout de même attrayants.

 

 


Source 
: https://fr.wikipedia.org/wiki/Lecture_rapide#Suppression_de_la_subvocalisation

 

 



Écrire commentaire

Commentaires : 1
  • #1

    Rania (jeudi, 19 octobre 2017 20:54)

    Acceptez moi svp