Tous ces grands écrivains qui ... n'écrivent pas leurs livres

 

 

On connaît bien la situation de l’écrivain américain James Patterson, ce grand nom de la littérature contemporaine, véritable fabricant de best-sellers outre-Atlantique mais aussi en France. Un écrivain qui, sans aucun scrupule, a mis en place une véritable usine rédactionnelle pour ses livres à paraître. Mais connait-on vraiment tous ces grands auteurs qui ont eu recours à un « nègre » pour rédiger certains de leurs livres ? Quels sont les auteurs dont on ne soupçonnerait pas une seule seconde le fait qu’ils aient pu ne pas rédiger eux-mêmes leurs livres ? Lettres it be vous en dit un peu plus : attention, surprises au rendez-vous !

 

Alexandre Dumas père
Alexandre Dumas père

 

 

Même chez les plus grands, le recours au « nègre » est partout ...

 

 

 

 

En France, nous avons bien notre tricheur national, que l’on aime quand même. Son nom ? Alexandre Dumas père bien évidemment ! Profitant (largement) de l’aide de la plume de l’historien Auguste Maquet, Dumas n’a pas hésité à reposer sur les épaules de ce dernier durant l’écriture du Comte de Monte-Cristo ou encore des Trois Mousquetaires. Une histoire bien connue dans l’Hexagone que Régine Desforges n’hésita pas, de façon solitaire, à remettre au goût du jour en 2002 au moment de l’entrée au Panthéon d’Alexandre Dumas. L’autre de La bicyclette bleue réclamant une « petite place » pour Maquet tant son impact sur l’œuvre de Dumas était important.

 

William Shakespeare
William Shakespeare

 

 

Mais si on vous disait maintenant que Shakespeare himself avait eu recours à un nègre ? C’est en effet le cas, si l’on en croit une rumeur qui enfle année après année du côté des universitaires et spécialistes. Beaucoup reconnaissent le fait que Shakespeare aurait pu appeler à l’aide durant la rédaction d’Hamlet, entre autres chefs-d’œuvre …

 

 

 

 

 

 

 

 

 

D’autres cas bien connus des amoureux des lettres sont à rappeler dans cet article pour prendre la mesure de ce phénomène à travers les âges (même si beaucoup restent à prouver) :

 

 

 

- on devrait la paternité de certaines œuvres de Molière à personne d’autre que Pierre Corneille
- Paul Arène aurait largement influé la rédaction des Lettres de mon moulin d’Alphonse Daudet
- des auteurs comme H.P. Lovecraft, Erik Orsenna et bien d’autres auraient même rencontrés le succès en étant d’abord, nègre littéraire …

 

 

 

Vous l’aurez compris, la sous-traitance des lettres est monnaie courante, hier comme aujourd’hui. Un petit phénomène très intéressant qui ne peut que nous pousser à la curiosité !

 



Écrire commentaire

Commentaires : 0