· 

"Bébés à la carte" de Jean-François Bouvet : naître ou ne pas naître, telle est la question

Bébés à la carte est le dernier livre de Jean-François Bouvet publié aux éditions des Equateurs
Bébés à la carte est le dernier livre de Jean-François Bouvet publié aux éditions des Equateurs

A l’heure où la question de la procréation n’a (presque) jamais été autant au centre de l’échiquier, Jean-François Bouvet publie un ouvrage qui tente d’apporter des pistes de réflexion multiples. Bébés à la carte, c’est le titre de cet essai publié aux Editions des Equateurs. Du « bébé-éprouvette » qui semble aujourd’hui de la médecine ancienne, au « bébé-médicament », en passant par cette récente statistique montrant qu’un enfant sur 32 naît par Procréation Médicalement Assistée (PMA) et donc sans recours au rapport sexuel, tout y passe.

Jean-François Bouvet
Jean-François Bouvet

Agrégé de sciences naturelles et docteur ès sciences, Jean-François Bouvet est une voix que l’on commence à entendre avec habitude lorsqu’il s’agit de problématiques relatives à la procréation. C’est d’ailleurs le morcellement de cette procréation en diverses techniques, voire technologies, que Jean-François Bouvet met au cœur de son livre. L’objectif principal n’est pas la création d’une polémique stérile qui s’inscrirait opportunément dans l’actualité. Bouvet met en pratique sa connaissance pointue de la question pour tenter d’apporter des réponses concrètes, précises et sans ambiguïté aucune. La lecture alterne donc entre des vulgarisations scientifiques complexes mais accessibles et des faits plutôt anecdotiques souvent enrobés de l’ironie mordante mais dispensable de l’auteur. Toujours est-il que l’on apprend, que l’on quitte la surface des choses pour en savoir plus sur un thème généreusement abordé mais rarement expliqué à ce point.

 

 

 

Loin de toute polémique, Jean-François Bouvet se fait le porte-voix d’une prise de recul indispensable à prendre sur cette question aussi importante que celle de la procréation et de ses nouveaux usages. Une dérive pour certains, une avancée notable pour d’autres, toujours est-il que le « bricolage des gènes » comme le nomme Jean-François Bouvet est une source inépuisable de réflexions et d’interrogations que l’on ne peut balayer d’un revers de la main. Et ce livre aide à penser ces questions. Cela suffisant amplement à garantir l’intérêt réel de cette lecture que Lettres it be ne saurait que conseiller aux convaincus comme aux curieux d'en savoir plus sur une telle thématique.



Écrire commentaire

Commentaires : 0