· 

Christine Angot, de retour dans les librairies avec son nouveau livre


Alors que l’on peut la voir sévir sur le plateau de Laurent Ruquier dans On n’est pas couché tous les samedis soir, Christine Angot fera bientôt parler d’elle mais cette fois dans les librairies avec la parution prochaine de son nouveau roman. Lettres it be vous en dit quelques mots dans les lignes qui suivent.

 

 

Un retour chez Flammarion

 

 

 

Une fois encore depuis avoir quitté les éditions Stock, Christine Angot fera paraître son livre du côté des éditions Flammarion. Après ses 150 000 exemplaires vendus pour Un amour impossible paru il y a trois ans maintenant et récompensé du Prix Décembre, Christine Angot reviendra en plein cœur de la rentrée littéraire 2018, au côté de bien d’autres auteurs, certains parmi les plus célèbres, pour espérer toucher le cœur des lecteurs et des jurys des différentes prix littéraires du moment. Un tournant de la vie, c’est le titre de ce nouveau roman qui vient tout juste d’être dévoilé, sera, on l’imagine, une fois encore l’occasion de plonger avec l’auteure dans les troubles affres de la vie et des relations humaines.


Celle qui avait connu le succès en 1999 avec L’inceste paru aux éditions Stock et où elle racontait l’horreur d’une relation avec son propre père, s’est depuis fait un nom dans le monde littéraire parisien. A mi-chemin entre Annie Ernaux et Marguerite Duras, Christine Angot a su imposer son style, décrié par les uns, adulé par les autres. Un style qui lui a valu d’être nommée Officier des arts et des lettres et aussi de remporter, entre autres, le prix France Culture en 2005 pour son livre Les désaxés.





Écrire commentaire

Commentaires: 3
  • #1

    Boris Paul (jeudi, 31 mai 2018 02:55)

    Le succès avec "L'inceste" ? 10 000 exemplaires vendus au moment de sa sortie, si vous appelez cela un succès... La majorité de ses livres se sont vendus entre 12 et 20 000 exemplaires... Arrêtez de prendre les lecteurs pour des cons svp.

  • #2

    ken (jeudi, 31 mai 2018 08:44)

    C'est même moins de 10000 exemplaires.
    On ne peut appeler romancière une dame qui n'écrit que des récits sur sa vie, d'une platitude indigne d'un collégien.
    Ceux qui la lisent doivent être simplement atteint par l'attrait du vide sidéral.
    Une escroquerie qui a trop durer et une réelle insulte à la littérature française.
    DE grâce....

  • #3

    Paul Boris (vendredi, 01 juin 2018 18:29)

    L'Inceste s'est vendu à 50 000 exemplaires à l'époque. Une simple recherche Google permet de vérifier ça donc c'est bon les auteurs jaloux qui postent ici sous pseudos pour dire que ça ne s'est pas vendu. Cela s'est relativement vendu et cela a eu un succès.

    Après les bonnes ventes ne font pas de bons livres. Ne tournez pas à l'hystérie non plus à cause d'un auteur. Des auteurs publiés qui ne le méritent pas, ils sont des tonnes.