· 

Destin français : le nouveau livre d'Eric Zemmour bientôt en librairie


Le chroniqueur et polémiste Eric Zemmour n’avait plus donné de nouvelles en librairie depuis plusieurs mois, voire plusieurs années, alors que sa présence dans les médias restait bien assurée en radio comme en télévision. C’est désormais un problème réglé : l’auteur du Suicide français devrait faire son retour pour la rentrée littéraire, le 12 septembre 2018 avec son nouveau livre publié chez Albin Michel.

 

 

Un nouveau succès à prévoir ?

 

 

 

Le Suicide français (Albin Michel, 2014), c’est le titre du plus gros succès d’Eric Zemmour à ce jour, un titre qui en aurait presque fait oublier Un quinquennat pour rien, dernier essai en date paru en 2016. Le polémiste, habitué des librairies avec des ouvrages « coup de poing » qui proposent un tour d’horizon de l’actualité politique et sociale revisitée à l’aide des grands faits d’armes historiques choisis et décortiqués par ses soins, tentera peut-être de battre ce record établi. Environ 300 000 exemplaires vendus, une critique partagée mais très large… C’est le bilan de ce Suicide français qui reste encore aujourd’hui parmi les records de publication de ces dernières années pour toutes les raisons évoquées précédemment.



Le natif de Montreuil pourra donc peut-être faire mieux avec Destin français, le titre de son prochain essai à paraître le 12 septembre 2018 chez Albin Michel (sauf changement). On imagine aisément qu’Éric Zemmour se penchera cette fois sur les thématiques fortes qui lui sont chères : le début de mandat d’Emmanuel Macron, le terrorisme, l’immigration, les atermoiements de l’Union Européenne en proie au(x) populisme(s)… Un rendez-vous important en libraire que ses fervents admirateurs, comme ses plus profonds ennemis, ne manqueront assurément pas. Nul doute également que nous retrouverons l'homme au coeur d'une campagne de communication de grande ampleur, une habitude désormais pour celui qui n'est jamais avare d'un bon mot ou d'une déclaration polémique. Ceci expliquant cela...




Écrire commentaire

Commentaires: 0