· 

Le livre dans l'Union européenne : une situation améliorable


Ce sont des données délivrées récemment par l’organisme de statistiques Eurostat et épluchées par bon nombre d’observateurs : le marché de la culture au sein de l’Union Européenne, et plus précisément celui du livre et des journaux, fait montre d’une tendance loin d’être positive. Lettres it be revient pour vous sur ces chiffres dans les lignes qui suivent.

 

 

Les dépenses des ménages de l’UE à la loupe

 

 

 

Alors que nous vantions récemment dans un autre article paru sur Lettres it be la situation du plus gros groupe d’édition français à la suite de la publication de ces chiffres pour le précédent exercice, force est de constater qu’à l’échelle de l’Union Européenne, tous les feux ne sont pas nécessairement au vert.



Sur le plan de la consommation des ménages pour le poste de dépense « livres et journaux », et pour l’année 2016 sur laquelle portent l’ensemble des chiffres qui suivent, la dépense totale au sein de l’Union Européenne est estimée à un peu plus de 90 milliards d’euros, soit en moyenne 180 euros par habitant. Des chiffres qui représentent pas moins de 1,1% du montant total des dépenses des ménages européens, contre 1,8% en 1995. Une baisse conséquente au cours de ces 23 dernières années et qui trouverait des facteurs d’explication nombreux et variés.

 

 

L’Allemagne et la Slovaquie bons élèves, la Grèce bonnet d’âne

 

 

Sur le plan national, c’est l’Allemagne qui fait figure de bon élève avec une part moyenne de budget consacré à la lecture de près de 1,6%, juste derrière la Slovaquie qui remporte la palme avec 2,1%. Loin derrière, la Grèce fait pâle figure avec 0,6%. Assurément la conséquence des politiques menées dans le territoire hellénique et qui ont forcé les ménages à revoir leurs différents postes de dépenses et à se tourner vers les nécessités, laissant la culture loin derrière.

 

 

 

Du côté de la France, la tendance n’est pas non plus au beau fixe : la part moyenne de budget consacré à la lecture est de 1,2% Une baisse de 0,9 point par rapport à 1995, une chute parmi les plus importantes enregistrées dans toute l’Union Européenne.




Écrire commentaire

Commentaires: 0