· 

"La France Interdite" de Laurent Obertone : un retour sur le ring, jusqu'au K.O. ?

La France Interdite est le nouveau livre de Laurent Obertone publié aux éditions Ring
La France Interdite est le nouveau livre de Laurent Obertone publié aux éditions Ring

Après La France Orange Mécanique puis La France Big Brother, Laurent Obertone fait son retour en librairie avec La France Interdite publié aux éditions Ring. Un retour très attendu pour les uns, et plutôt craint pour les autres. Dans ce nouvel opus, le journaliste et essayiste envisage ni plus ni moins que de lever le voile sur la réalité de l’immigration en France et dans le monde. Rien que ça. Lettres it be vous donne son ressenti dans les lignes qui suivent.

 

 

 

Quatrième de couverture :

 

La plus grande enquête sur l'immigration, tous tabous levés, jamais publiée en France.

 

De Cro-Magnon jusqu'au siècle dernier, c'est-à-dire pendant au moins 45 000 ans, la proportion d'individus aux origines eurasiennes établis sur ce qui correspond à l'actuel territoire français n'est jamais descendue sous les 99,9 % de la population. Invasions comprises.

 

Si nos responsables sont si persuadés que l'immigration de masse est une richesse, et n'est que cela, pourquoi craignent-ils tant qu'on puisse le vérifier ?

 


# L’avis de Lettres it be

 

 

Laurent Obertone. Un homme qui divise : d’un côté, de profonds admirateurs désireux de goûter à l’interdit intellectuel et factuel. De l’autre, des opposants et autres médias qui, dans leur grande majorité, aiment à faire tout leur possible pour rendre la visibilité difficile à un vilain petit canard qui grossit de plus en plus. Laurent Obertone divise les opinions, et ne laisse que de rares personnes dans le doute de savoir quoi penser à son sujet.

 

 

 

Dans La France Interdite, notre homme s’attelle donc à mettre en lumière toutes les vérités possibles sur l’immigration, du moins les vérités cachées selon lui depuis bien trop longtemps. En résulte un flot presque ininterrompu de chiffres, de statistiques, de faits et d’idées qui enfoncent le clou page après page, chapitre après chapitre. C’est une grande force qu’il faut reconnaître à Obertone, toute considération personnelle gardée : sur la forme, ses ouvrages sont le fruit d’un travail de recherche et de source très important. On adhère ou pas, on accepte les idées ou pas, mais difficile de faire le reproche à l’auteur de ne pas avoir au recours au maximum de faits. Factuel avant tout, c’est peut-être cela la « méthode Obertone ».

 

Laurent Obertone
Laurent Obertone

Mais la factualité ne fait pas tout. Même si les chiffres et autres données statistiques semblent indéniables et suffisamment vérifiées, force est de constater que la « méthode Obertone » est aussi faite de rapprochements hâtifs, peut-être trop. Sur plusieurs pages, l’essayiste française s’attèle à faire le lien entre baisse du QI en France et en Europe et hausse de l’immigration. Un lien qui, chiffres à l’appui, semble évident, logique. Et pourtant… C’est tout un pan de complexité qui s’évapore sous les coups de butoir des convictions de l’auteur. Oui la baisse du QI en France est évidente sur 10 ans comme le montre Obertone, mais cette baisse suit une grande période de croissance rencontrée durant le XXème siècle, période où l’immigration en France était déjà bien d’actualité, à une autre échelle peut-être. Mais cette information, on ne la trouve pas dans les pages de La France Interdite. Une erreur, non. Un manque de précision passager, possible.

 

 

 

 

Mais là où le bât blesse peut-être un peu plus, c’est lorsque Laurent Obertone entre en contradiction avec… lui-même. Page 211, l’auteur met en évidence le fait que l’immigration pèse aujourd’hui sur les résultats de vote, toutes élections confondues. Il met en avant les résultats rencontrés dans des grandes villes françaises, des résultats parfois en parfaite opposition avec la tendance nationale, et qui favoriseraient les partis de gauche voire d’extrême-gauche, plus proches des attentes des populations immigrées françaises selon l’auteur. Un constat d’alerte en quelque sorte. Sauf que page 237, Obertone se félicite cette fois des 67% d’électeurs blancs américains ayant fait monter Donald Trump sur la plus haute marche politique américaine. Comme quoi… Une contradiction qui ne déstabilise en aucun point le reste du travail, mais qui mérite de mettre en lumière les petites faiblesses qui habitent La France Interdite çà et là.


Découvrez la critique Lettres it be pour Le diable du ciel, le précédent livre de Laurent Obertone toujours publié aux éditions Ring
Découvrez la critique Lettres it be pour Le diable du ciel, le précédent livre de Laurent Obertone toujours publié aux éditions Ring

Qu’on se le dise, La France Interdite est un livre à lire. Surtout si vous détestez les idées présentées ici. Parce que nous sommes en droit de détester (ou d’apprécier) le travail de Laurent Obertone et ses idées, il est peut-être encore plus important de savoir pourquoi. Malgré ce rappel de bienséance, il résulte de cette lecture un léger sentiment de déception : Obertone est ce médecin qui vous affirmerait que vous avez bel et bien la grippe sans parler des remèdes qui iraient avec. Le diagnostic est là, renseigné et précis, mais les solutions ne sont pas au rendez-vous. Il y a le feu, mais Obertone n’a pas franchement de lance à incendie. Big Brother nous force à suivre un chemin de pensée et de comportement (mais n’est-ce pas là une visée commune avec Laurent Obertone ?), l’immigration entraîne petit à petit le petit toute une civilisation vers l’ombre et la déchéance… Et ensuite ?

 

 

 

Et quand notre auteur regrette avec alarmisme en fin de livre un ordre établi qui musellerait les esprits et ferait taire les mauvais élèves, de rappeler que le livre profite d’une exposition forte malgré la réticence de certains médias traditionnels : numéro un des ventes sur Amazon, l’un des bras armés de Big Brother. La France n’est (pas encore) si interdite que ça…




Écrire commentaire

Commentaires: 2
  • #1

    des gueux (jeudi, 08 novembre 2018 03:23)

    Si le livre se vend effectivement bien,il n'est pas évident "qu'on le pousse".Ainsi dans le grand centre commercial près de chez moi il est effectivement en pile à la FNAC mais introuvable dans le Auchan d'à côté où l'on dresse listes des essais et romans les plus vendus...mais sans Obertone.Censure?Il y en a,oui, et ça s'est déjà constaté auparavant dans ces deux mêmes enseignes pour des livres de même nature.
    Si ce qu'écrit Obertone est faux pourquoi alors le censurer?

  • #2

    Eschyle 49 (lundi, 26 novembre 2018 18:45)

    Le livre de Laurent OBERTONE " La France interdite " est une oeuvre magistrale , voici pourquoi .
    En 2000, Guillaume FAYE avait déjà abordé la question de l'Islam ( http://lislampourlesnuls.blogspot.com/2018/11/guillaume-faye-la-colonisation-de.html ) : https://archive.org/stream/LaColonisationDeLeurope/guillaume-faye-la-colonisation-de-leurope_djvu.txt & http://www.academia.edu/5330674/Guillaume_FAYE
    Guillaume FAYE et son éditeur avaient été condamnés chacun à 50 000 francs d’amende, en novembre 2000, par la XVIIe chambre correctionnelle du TGI de Paris pour incitation à la haine raciale.
    En 2011 , un universitaire américain , Christopher CALDWELL , publiait " Une révolution sous nos yeux " : https://www.babelio.com/livres/Caldwell-Une-revolution-sous-nos-yeux-Comment-lIslam-va-t/305602
    un pavé de 600 pages , dont 500 pages de texte et 100 pages de bibliographie , refusé depuis 2009 par tous les éditeurs français .
    Cependant , le 12 novembre 2018 , a été publiée , sauf erreur , le seul et unique article critique sur OBERTONE :
    https://www.liberation.fr/checknews/2018/11/12/non-la-france-ne-cache-pas-le-nombre-des-enfants-et-petits-enfants-d-immigres_1686250
    Pour le reste , alors que ce livre est numéro un des ventes sur internet dans la catégorie " essais " , et que les libraires ont tous en rayon un seul et unique exemplaire , soigneusement dissimulé , OBERTONE n'est pas encore poursuivi en correctionnelle , et les médias officiels pratiquent une censure d'anthologie . Comment ce prodige est-il possible ?
    D'abord , chaque paragraphe , sauf pour la conclusion , comporte au minimum une dizaine de références . Mais surtout la bibliographie comporte 66 pages , 1016 auteurs , 890 ouvrages , dont 1 en estonien , 1 en portugais , 2 en néerlandais , 17 en allemand , 205 en français , et 664 en anglais . Conséquence : si le Parquet veut ouvrir une enquête préliminaire , il faut commencer par embaucher une armée de traducteurs , avec le risque de passer des mois à rechercher un nombre suffisant d'inexactitudes , avant de se risquer à saisir un juge d'instruction , avec le risque de déboucher sur un non-lieu , à quelques semaines des élections européennes . Bref , lisez ce livre , il fera date .