"The Black Project" de Gareth Brookes : une histoire brodée, vraiment

Gareth Brooker publie son premier ouvrage chez La Boîte à Bulles
Gareth Brooker publie son premier ouvrage chez La Boîte à Bulles

"The Black Project" de Gareth Brookes


Un ouvrage composé de broderies et de linogravures, une histoire de poupées fabriquées de toutes pièces par un adolescent en quête de ses sens, le tout servi par un jeu en noir et blanc impeccable … Impossible, diriez-vous ? Et pourtant, c’est exactement tout ce qui compose le livre The Black Project de Gareth Brookes publié chez La Boîte à Bulles (un beau merci en passant). Alors, cap d’en savoir plus ? Lettres it be vous y invite !

Gareth Brooks
Gareth Brooks

 

# La bande-annonce

 

 

Pour Richard, se construire une petite amie est facile. Un peu d’imagination et une bonne paire de ciseaux suffisent !

 

 

Laura, Charlotte, Mélissa, Jessica... Autant de petites amies que Richard, le jeune héros de cette étrange histoire, n’a pas eu le temps de connaître en profondeur. Il faut dire que l’une se retrouva brûlée telle un « Monsieur Carnaval », tandis qu’une autre fut dévorée par les souris... Car Laura, Charlotte, Mélissa et Jessica étaient toutes plus ou moins faites de papier mâché, de ballons, de laine et de ficelles.

 

 

Car pour Richard, se construire une petite amie est facile. Un peu d’imagination et une bonne paire de ciseaux suffisent ! La garder secrète, en revanche, c’est une autre histoire. Chaque fois, ses amours clandestines et son obssessionnel artisanat se retrouvent à deux doigts d’être découverts par les adultes. Tout est alors à recommencer et si possible, à améliorer.

 

 

# L’avis de Lettres it be

 

 

Gareth Brookes est un artiste protéiforme. Dessinateur d’origine britannique, il fait ses armes du côté des Beaux Arts de Newcastle et du célèbre Royal College of Art de Londres. C’est en 2012 qu’il s’adjuge la première place du concours Myriad pour son roman graphique, son premier, The Black Project. Un ouvrage qui détonne et fait office de bizarrerie : en effet, il est entièrement composé de pages-textiles, broderies et linogravures. Oui, oui …

 

 

Laura, Charlotte, Melissa … C’est le nom de toutes les poupées bricolées par Richard, ce jeune garçon au centre du roman. Un enfant ? Un adolescent ? On ne connaîtra jamais son âge. Peu importe : la répulsion malsaine qu’on pourrait trouver en débutant ce livre s’estompe vite et l’on se retrouve, en fait, devant un jeune en quête de lui-même, un jeune qui bricole ses pensées, ses rêveries à grand renfort de magazines érotiques, de bric et de broc, de récup’.  

 

 

Le texte et l’intrigue sont simples, élémentaires, basiques même. Mais Gareth Brookes a le pouvoir incroyable de noyer ça par la forme. On en a les yeux ébahis : tous les dessins, tous les textes sont brodés ou réalisés à l’aide de la linogravure. Le pari est de montrer que le papier n’est en rien une obligation et que l’immersion du lecteur peut se faire par l’objet-livre lui-même qui offre alors une explication, des détails supplémentaires à l’histoire racontée. Richard fabrique ses rêves, ses fantasmes de toutes pièces, et le livre est lui-même un composé de plusieurs choses : et si Richard était aussi à l’origine de ce livre bricolé ? C’est fou, c’est immersif, c’est une mise en abîme qui fait de la forme du livre une source de réflexions aussi forte que le fond. Terriblement malin.

 

 

 

 

Gareth Brookes brode une histoire et pour le coup, au sens propre. C’est surprenant, complètement fou, original, brillant ! Une petite pépite, une belle découverte offerte par La Boîte à Bulles.


Écrire commentaire

Commentaires : 0