"Loin" d'Alexis Michalik : on ne peut pas être bon partout...

Loin est le premier roman d'Alexis Michalik publié chez Albin Michel
Loin est le premier roman d'Alexis Michalik publié chez Albin Michel

C’était l’un des premiers romans les plus attendus de la rentrée littéraire 2019. Alexis Michalik, le prodige du théâtre français couronné à de multiples reprises pour l’inévitable Edmond depuis adapté au cinéma, débarque dans les librairies avec Loin publié chez Albin Michel. Un succès d’ampleur, à la hauteur des attentes ? Pas sûr…


# La bande-annonce

 

Tout commence par quelques mots griffonnés au dos d’une carte postale : « Je pense à vous, je vous aime ». Ils sont signés de Charles, le père d’Antoine, parti vingt ans plus tôt sans laisser d’adresse. Avec son meilleur ami, Laurent, apprenti journaliste, et Anna, sa jeune sœur complètement déjantée, Antoine part sur les traces de ce père fantôme. C’est l’affaire d’une semaine, pense-t-il… De l’ex-Allemagne de l’Est à la Turquie d’Atatürk, de la Géorgie de Staline à l’Autriche nazie, de rebondissements en coups de théâtre, les voici partis pour un road movie généalogique et chaotique à la recherche de leurs origines insoupçonnées.

 

 

 

Alexis Michalik a décidément le goût de l’aventure : après le succès phénoménal d’Edmond, le comédien, metteur en scène et dramaturge couronné par cinq Molières, nous embarque à bord d’un premier roman virevoltant, drôle et exaltant.

 

La vidéo du moment

# L’avis de Lettres it be

 

 

Passer de l’écriture pour les planches à l’écriture pour les librairies, un pari aisé ? Nous étions en droit de le penser à en croire les premières chroniques, dithyrambiques, sorties sur Loin, le premier roman d’Alexis Michalik. Alors, forcément, nous avons tenté l’aventure du côté de chez Lettres it be. Et quelle aventure…

 

 

Un frère, une sœur, pléthore d’autres personnages, des frontières, encore des frontières. Parfois, il y a une voiture volée et des flics. Le tout au beau milieu des continents et des pays. Mais aussi et surtout, il y a la quête structurante du père abandonnant. Voilà, voilà…

 

Alexis Michalik
Alexis Michalik

De toute évidence, le cocktail aurait pu prendre. De toute évidence, et avec le talent qu’on lui connaît, Alexis Michalik aurait pu souffler un vent frais et inventif sur son premier roman. De vent, il n’y aura eu que celui de l’ennui et de la torpeur : comment faire si plat, si mou, en autant de pages et avec autant d’ambition ?

 

 

Malheureusement, ce Guide du routard qui s’habille en grand roman ne fait jamais mouche. Dès les premières pages, on a compris le ton. Et on attend le rebond, on attend encore et encore, on suit les voyages, les questionnements et les débuts de preuve. Mais rien ne vient. Le père abandonnant vient de tel pays, puis d’un autre, puis d’un autre, mais finalement d’un autre. Malheureusement, on a fermé le livre avant la fin, une grosse centaine de pages plus tôt. Cela avec la désagréable sensation de n’avoir rien raté, sauf l’occasion de lire un autre livre à la place.

 

 

 

En préambule de son premier roman, Alexis Michalik prend 10 pages pour nous expliquer que nous sommes le fruit d’une histoire mêlée, de voyages divers et de pérégrinations de toutes sortes. C’est fin comme du Lilian Thuram. Et cette quête du « Tous d’ici, tous de nulle part » est au cœur de Loin. Insistant, Alexis Michalik le certifie : nous venons de loin pour aller nulle part. Précisément comme son premier roman…


Écrire commentaire

Commentaires: 11
  • #1

    Kowin (vendredi, 22 mai 2020 11:43)

    Je viens de lire ce roman, et je suis complètement d’accord ...et un peu déçue car j’aime beaucoup les pièces qu’il a écrites.

  • #2

    Florence (mercredi, 30 juin 2021 22:50)

    C’e livre est formidable, drôle et passionnant. C’est un road movie et un voyage initiatique. Je l’ai dévoré en quelques jours.

  • #3

    Phil (vendredi, 09 juillet 2021 21:09)

    Je relis loin pour la cinquième fois et je ne m en lasse pas.
    Cela m’est un bon remède pour trouver une note d optimisme à travers le partage des aventures d Antoine, Laurent et,surtout, Anna.

  • #4

    Kami (mercredi, 04 août 2021 10:13)

    J'ai trouvé ce livre passionnant, bien écrit, il ne m'a pas du tout ennuyée.
    MAIS...
    L'héroïne féminine juste bonne à coucher pour obtenir des renseignements, c'est pas passé. Dommage.

  • #5

    Lise (samedi, 14 août 2021 17:08)

    La critique est sévère à mon avis mais au final j'ai été déçue par la fin et fatiguée par la longueur...

  • #6

    Jacques (vendredi, 14 janvier 2022 19:22)

    Un roman pour s'évader, on attend la suite !!!

  • #7

    Anne (samedi, 12 mars 2022 11:40)

    Formidable, je l'a dévoré.

  • #8

    Béné (vendredi, 13 mai 2022 08:31)

    J’ai adoré ce livre et déçue qu’il ne soit pas plus gros! Cela faisait longtemps que je n’avais pas lu un livre où je me réjouis de lire la suite et sans que ce soit un thriller.

  • #9

    Steven (dimanche, 22 mai 2022 00:15)

    Je n'ai pas du tout aimé le livre. Je me suis posé plusieurs fois la question de continuer la lecture. Le texte part dans tous les sens. Je ne sais pas s'il a voulu écrire un guide du routard ou un roman historique! On est sur un ton monotone du début à la fin. On sent bien dans le livre les sursauts/rebondissements que l'on peut retrouver dans ces pièces de théatre. Mais clairement ca ne prend pas dans le roman. Et puis tout est un cliché, le jeune cadre Parisien qui va rechercher un peu d'aventure dans une vie trop formatée. En tout cas je ne recommande pas le livre.

  • #10

    Xav44 (samedi, 25 juin 2022 13:20)

    J'ai trouvé ce livre formidable, il nous évadé, nous fait réfléchir au sens de la vie, et les.personnages sont tous attachants. Rien que parler de ce qui s'est passé en Arménie, Turquie tout au long du 20e, c'est admirable. Tellement bien écrit et historiquement vrai, qu'on s'y plonge!
    On a plein de questions en terminant ce romain d'aventures et de voyages!!

  • #11

    Jut (jeudi, 18 août 2022 15:54)

    Personnellement j’ai adoré l’ensemble j’ai voyagé j’ai été ému je suis un peu déçu juste de ne pas en savoir plus sur le dénouement mais cela laisse libre court à notre imagination ! C’est un livre à lire ! Bravo monsieur Michalik