"L'Hôtel" de Yana Vagner : enfermés dehors

L'Hôtel est le troisième livre de Yana Vagner
L'Hôtel est le troisième livre de Yana Vagner

"L'Hôtel" de Yana Vagner


Vous avez toujours rêvé d'un roman qui mêlerait Shining, Agatha Christie, le climat nordique au plus froid, une équipe de tournage et des Russes perdus et livres à eux-mêmes ? Vous pensez vraiment que ce mélange improbable n'est pas près de voir le jour sauf dans un mauvais roman digne d'une série B ? Et si Yana Vagner livrait avec L'Hôtel, ce livre dont vous rêviez ? 

 

 

  

# La bande-annonce

 

 

Dans la neige, une femme tente de regagner le chalet où elle voit ses amis boire et discuter tranquillement. A deux doigts de la porte salvatrice, elle trébuche et se fait poignarder.

 

 

Ce n'est que le début d'un huis-clos angoissant dans une maison, "l'Hôtel", située en altitude et accessible uniquement en téléphérique. Neuf Russes, - quatre hommes, cinq femmes - membres d'une équipe de tournage s'y sont retrouvés pour un séjour d'une semaine à l'initiative de l'un deux, Ivan. L'endroit est pourvu de nourriture et de bois de chauffage en quantité. Mais les portables n'y captent pas de réseau.

Et bientôt une tempête glacée endommage le réseau électrique. La découverte du cadavre de Sonia provoque un choc parmi les personnages, surtout quand ils réalisent que le meurtrier se trouve forcément parmi eux. Faute d'une meilleure solution, le cadavre est rapporté à l'hôtel et entreposé dans une espèce de chambre froide. Le malaise s'installe, et l'on va découvrir que chacun a ses raisons d'en vouloir à Sonia.

 

 

Un polar en huis-clos magistral, au sein d'un "hôtel" qui cristallise les tensions.

 

# L’avis de Lettres it be

 

 

 

Un huis-clos angoissant, un petit chalet montagnard comme scène principale, des personnages à la psychologie terriblement instable, un cadre froid au possible, de la neige partout et tout le temps, un meurtre inexpliqué pour lancer les hostilités ... Le postulat de départ du dernier livre de Yana Vagner a tout pour séduire. Celle qui a rencontré le succès avec Vongozero, un livre d'abord publié sur le blog de l'auteure puis acheté (de longue lutte) par un éditeur de renom, revient dans les librairies avec un ouvrage qui semblerait avoir toutes les cartes en page pour séduire.


Entre Hitchcock et ce qui peut se faire de plus angoissant du côté des films d'horreur, ce livre offre une impression visuelle captivante. Le cadre est bien posé, le froid terrible se fait ressentir à chaque page, le huis-clos est efficace, la psychologie des personnages très précise. En à peine 50 pages, le lecteur se trouve dans ce petit chalet avec les 9 autres personnages principaux. L'entrée en matière est rapide et efficace. Mais ...

 

 

508 pages. C'est le poids sur la balance du dernier livre de Yana Vagner. Après Le Lac et Vongozero, l'auteure russo-tchèque revient avec un petit pavé des plus inquiétants. Et malheureusement, le rythme ténu des premières pages est difficile à garder sur la longueur et la lecture s'appesantit très vite. On piétine dans la neige, on oscille entre les différentes interrogations des personnages, leurs suppositions et leurs jugements hâtifs au sujet du meurtre commis à proximité de leur chalet. Un Cluedo dans la neige, c'est très vite l'impression générale qui se dégage de ce livre. Sauf qu'une partie de Cluedo s'interrompt finalement assez vite ...

 

 

Captivant par endroit, ce roman n'en demeure pas moins alangui sur des détails qui pour d'aucuns paraîtront indispensables, pour d'autres, ennuyeux. Un parti-pris d'écriture évident qui, malgré tout, est à souligner pour mettre ce livre dans la catégorie des ouvrages à découvrir pour les amateurs du genre.

Écrire commentaire

Commentaires : 0