Interview de Vitaly Malkin (Illusions dangereuses aux éditions Hermann) : "Cette lecture aidera à tous d’être plus libres et plus heureux"

Vitaly Malkin publie Illusions dangereuses, son premier essai, aux éditions Hermann
Vitaly Malkin publie Illusions dangereuses, son premier essai, aux éditions Hermann

 

Lettres it be vous en parlait il y a peu : le premier essai de Vitaly Malkin, Illusions dangereuses publié aux éditions Hermann, est un véritable manifeste contre les religions du monde entier. Des entraves que l'auteur russe souhaite briser pour de bon dans un essai coup de poing. Lettres it be est allé lui poser quelques questions pour en apprendre davantage.

Bonjour et merci de prendre part à cette interview pour Lettres it be. Tout d’abord, une question terriblement basique mais indispensable : qui êtes-vous Vitaly Malkin ? Que faisiez-vous avant de vous lancer dans l’écriture ?

 

Né dans une famille modeste mais cultivée, j’ai grandi en Union soviétique. Puis j’ai connu la Perestroika, la chute du communisme. Après ces événements j’ai décidé de me lancer dans les affaires, en créant une banque. Après, pendant 9 ans, j’ai exercé la fonction de sénateur de la république de Bouriatie.

 

 

Vous avez donc eu un parcours professionnel et personnel extrêmement riche, jusqu’à la publication de ce livre, Illusions dangereuses : Quand les religions nous privent de bonheur publié aux Editions Hermann. Quelques mots pour présenter ce livre à toutes les personnes qui n’auraient pas encore eu la chance de le découvrir ?

 

Ce livre s’adresse à toutes sortes de publics. Pour ceux qui sont déjà éclairés, il aidera à renforcer leurs convictions. Pour ceux qui se nourrissent encore d’illusions, il aidera à se débarrasser de chimères. Je n’ai point l’ombre d’un doute : cette lecture aidera à tous d’être plus libres et plus heureux.

 

 

Pouvez-vous nous dire quelques mots sur la genèse de votre livre, Illusions dangereuses ? Comment est né ce projet ? Combien de temps vous a-t-il fallu pour le mener à bien ?

 

 

La genèse de mon livre est purement humaine. Vers le printemps de l’an 2009 je me suis fâché avec presque tous mes proches sur ces sujets : le déclin évident de sociétés occidentales, l'hypocrisie toute-pénétrante, le politiquement correct. Je n’ai pas eu le choix. Après avoir fini les recherches il m’a fallu cinq ans « pour le mener à bien ».


 

Votre ouvrage est le résultat d’un immense travail, à en croire par les nombreuses références et idées développées qui le ponctuent. Quelle a été votre méthode pour réunir tous ces éléments en un seul et même livre ?

 

Merci chaleureux pour l’utilisation de l’expression « immense travail », c’est vrai. La méthode était simple et évidente. D’abord, il y a énormément plus d’éléments qui décrivent des religions en elles-mêmes et les lient à la société en général. Je les connais tous, mais j'ai bien compris que c’est impossible de les fourrer dans un seul livre - ce livre serait tellement épais et lourd que les rayons de librairie se seraient cassés. De surcroît l’acheteur potentiel serait obligé d’utiliser un chariot. En conséquence je n’ai choisi que des éléments qui influencent la vie humaine quotidienne et, selon moi, lui nuisent.

 

 

« Religions et utopies sociales, ces illusions dangereuses constituent la pire malédiction de l’humanité ». On trouve cette phrase sur la quatrième de couverture de votre ouvrage. D’où vous vient cette aversion pour la religion ? Quels ont été les événements qui ont pu vous pousser vers l’écriture d’un véritable pamphlet contre la religion ?

 

 

Je n’ai aucune aversion pour les religions comme telles. Je perçois mon élan créateur dans l’ordre inverse. J’ai l’aversion pour tout ce qui nous entrave, qui nous prive de plaisirs, de « joie de vivre », de raisonnement basé exclusivement sur la réalité et nos sens. Historiquement le désir d’écrire s’est écoulé de l’aversion aiguë pour des utopies sociales, qui est bien compréhensible pour un ressortissant d’un pays communiste.

Découvrez la chronique Lettres it be pour Illusions dangereuses de Vitaly Malkin publié aux éditions Hermann
Découvrez la chronique Lettres it be pour Illusions dangereuses de Vitaly Malkin publié aux éditions Hermann

A ce titre, vous luttez contre les religions qui incarnent pour vous autant d’utopies sociales. Peut-on considérer que la politique moderne ressemble également à ce modèle utopique ? Croire en Dieu, croire en une organisation juste de la Cité, même combat ?

 

Oui, dans une certaine mesure. La politique moderne française voudrait voler vers l’avenir avec des chimères sur ses ailes : la laïcité, qui s’ouvre au dialogue avec les religions ; le multiculturalisme républicain ; le politiquement correct. Une telle politique va échouer.

 

 

« Un peu de science éloigne de Dieu, mais beaucoup y ramène. » Vous qui avez d’abord été chercheur en physique, que répondez-vous à cette phrase de Louis Pasteur qui tend à montrer que les sciences n’ont, effectivement, pas encore complètement démonté l’idée de Dieu ?

 

La question est fausse et le problème éphémère. Personnellement je voudrais que Dieu ait laissé des traces sur notre Terre. Malheureusement il n’y en a pas une. Pour cette raison la science ne peut pas donner ni des preuves de son existence ni démontrer sa non-existence : elle s’occupe de choses tangibles, des objets réels.

 

 

Avez-vous déjà une idée pour votre prochain livre ?

 

Beaucoup d’idées!

 

1 - Sur l’excision
2 - Sur un vrai féminisme
3 - Sur une vraie égalité


Questions bonus

 

Passons maintenant à des questions un peu plus légères pour en savoir plus sur Vitaly Malkin l’homme et Vitaly Malkin l’auteur :

 

Le livre à emporter sur une île un peu déserte ?

Cien años de soledad

 

Le film que vous pourriez regarder tous les jours ?

Once upon a time in America

 

Le livre que vous aimez en secret ?

Ecclésiaste

 

L’auteur avec qui vous voudriez discuter autour d’une bière ?

Nietzsche

 

L’auteur que vous n’auriez pas aimé être ?

Les trois : L’Apôtre Paul, Adolf Hitler et Karl Marx

 

Vous ne devez écouter plus qu’une seule musique. Laquelle ?

Eminem

 

Votre passion un peu honteuse ?

Les grains de courge salés et rôtis

 

Le livre que vous auriez aimé écrire ?

Sur le fléau du politiquement correct

 

Le livre que vous offririez à une inconnue ?

Mon livre

 

La première mesure du Président Malkin ?

 

Deux mesures :

 

- Obliger tous les restaurant à rester ouverts toute l’après-midi et toutes les nuits jusqu’à au moins 2 heures du matin. Les gens libres s’affament !

- Libéraliser le temps de travail. Exploser la limite de 35 heures : pas de limite, on paye à l’heure et c’est tout.

Écrire commentaire

Commentaires: 0